Comment prendre soin de votre jardin en été?

La chaleur se fait sentir, les plantes commencent à souffrir et le vert brillant de la pelouse devient jaune. L’entretien du jardin en été exige des soins différents de ceux qui sont apportés à d’autres périodes de l’année, notamment en ce qui concerne la fréquence de la tonte et de l’arrosage du gazon.

Quand et comment tondre le gazon ?

Si au printemps, la tonte du gazon est nécessaire plusieurs fois par semaine, au milieu de l’été, la fréquence tombera à 10-15 jours entre les tontes. Évidemment, cela varie d’un cas à l’autre. Si vous semez des microthermes pour avoir une pelouse qui puisse résister au froid, l’herbe poussera plus lentement. Sinon, si vous avez opté pour des semences macrothermiques (adaptées aux sols de plus de 30 °C), l’herbe ne ralentira pas sa croissance. En été, cela change aussi la façon de couper l’herbe. Si au printemps et en automne, la pelouse doit être coupée entre 2 et 4 centimètres, pendant les mois les plus chauds, il est préférable de laisser l’herbe plus longtemps. Cette coupe permettra à l’herbe de ne pas sécher prématurément : vous protégerez ainsi le collet de la plante qui sera mieux protégé du soleil. Une étape fondamentale est l’enlèvement de l’herbe coupée, la laisser sécher sur le sol favorisera la présence de parasites et de maladies des plantes.

Comment faut-il arroser la pelouse en été ?

Au cours de la période de tonte, l’arrosage devra être effectué plus souvent. Les températures plus élevées assèchent le sol et risquent d’assécher prématurément la pelouse. En général, en été, il est nécessaire de fournir environ 5 litres d’eau par mètre carré de gazon. La fréquence devrait être de 1, maximum 2 jours, en fonction de la température et de la zone. Pour une meilleure irrigation du manteau, il est préférable d’arroser tôt le matin avec un système d’arrosage. Le fait d’éviter d’utiliser le jet n’entraînera pas la création de flaques d’eau qui constitueraient un environnement idéal pour les champignons et les bactéries. Il faut évidemment toujours faire très attention à la nature de l’eau, si elle est sableuse, elle aura tendance à s’assécher plus rapidement et aura besoin de plus d’eau. Sinon, un sol argileux retiendra plus de liquides et il vaut mieux l’arroser moins. L’idéal est de demander à votre plombier spécialisé de construire un système d’irrigation automatisé qui facilitera l’opération. Il sera ainsi possible de déterminer la quantité d’eau, le jet et la distribution, mais surtout de planifier le bon moment pour irriguer.

Jardin d’été, lutter contre les parasites

Les principaux problèmes que la saison chaude peut apporter sans aucun doute les maladies fongiques et les infestations de parasites qui prolifèrent en raison des températures et de l’humidité élevées. Il est important, pour éviter le pire, de surveiller constamment le développement de ces infestations : si les colonies ne sont pas importantes et qu’aucun dommage n’est constaté, vous pouvez alors éviter d’utiliser des produits spécifiques et simplement garder tout sous-contrôle. Si, toutefois, la situation semble grave et incontrôlable, il faudra alors utiliser des insecticides ou, mieux, des remèdes naturels, tels que du savon doux ou du gaz poivré à pulvériser sur les feuilles pendant au moins une semaine. En revanche, pour lutter contre la formation de champignons, il est nécessaire d’accorder une attention particulière à l’humidité. Vous devez, en effet, veiller à ne pas créer de situations d’eau stagnante dans la pelouse tout en maintenant un bon équilibre entre sol sec et sol humide. Pour contrer, cependant, l’apparition de mauvaises herbes, il est conseillé de les éradiquer constamment, mieux si elles sont en sol humide, de manière à faciliter l’extraction de la plante.

Alimentation de la plante

Dans votre jardin d’été, n’oubliez pas de tailler les plantes. Chaque plante doit être taillée selon ses propres caractéristiques : pour les haies, il suffira de donner la forme souhaitée. Sur les roses, en revanche, les branches fleuries doivent être taillées et il faudra éliminer les parties broutées, afin que la plante soit encore plus luxuriante. La même règle s’applique aux autres plantes à fleurs annuelles ou vivaces et aux plantes grimpantes. L’ensemencement de certains spécimens est également très populaire en été. Les clochettes bleues et les tournesols, semés en été, donneront vie à des floraisons de fin de saison riches et colorées. Enfin, l’été est aussi le bon moment pour faire des boutures de certaines plantes, en particulier les géraniums et les lianes. La bouture est un fragment de la plante, généralement une petite branche destinée à être déracinée, qui est coupée et placée dans le sol pour donner vie aux parties manquantes, donnant ainsi vie à une nouvelle plante. Amusez-vous dans votre jardin d’été, mais n’oubliez jamais ces conseils si vous voulez qu’il reste toujours fleuri et vif de couleurs.