Comment cultiver des tomates sous serre ?

tomates-sous-serre

Aperçu du texte. Vous avez le droit d’utiliser le texte uniquement une fois que vous l’avez accepté. 

Comment cultiver des tomates sous serre ?

Si les nombreuses variétés de tomates séduisent la plupart des jardiniers, leur culture n’est pas toujours aussi aisée qu’il n’y paraît. En effet, vos pieds de tomates peuvent souffrir d’un printemps trop froid, d’un manque de soleil ou encore d’une humidité propice au développement des maladies et des champignons. Dans ce contexte, la culture sous serre vous offre une alternative efficace pour planter vos pieds de tomate. Découvrez comment dans ce guide complet de la culture de tomates sous serre !

Serre à tomates : quels avantages ?

Une serre à tomate vous offre de nombreux avantages, et vous permet surtout d’éviter un certain nombre d’inconvénients liés à la culture extérieure. En effet, vos pieds de tomate peuvent présenter des risques spécifiques. Ils seront notamment fragilisés par une période de gel un peu tardive, des rafales de vent ou encore un surplus d’humidité. Des pluies trop fréquentes ou une rosée abondante peuvent ainsi favoriser l’apparition de maladies spécifiques, comme le mildiou. Par ailleurs, une culture extérieure ne vous offre aucun contrôle sur les conditions climatiques nécessaires à la croissance et au mûrissement de vos tomates, et notamment sur l’exposition au soleil et à la chaleur. En revanche, une serre à tomates pourra se révéler efficace pour :

  • Limiter les effets néfastes du vent, de la pluie et des rosées matinales ;
  • Protéger vos pieds de tomate contre les maladies et les champignons, comme le mildiou ;
  • Protéger le sol de votre potager ou de votre jardin contre les dégâts du gel ;
  • Garantir le mûrissement optimal de vos fruits ;
  • Prolonger la production de vos plants de tomate, jusqu’à 4 semaines de plus qu’une culture extérieure.

Vous l’aurez compris, une serre à tomate vous offre de nombreux avantages. Il est toutefois essentiel d’adopter les bons gestes pour garantir la bonne croissance de vos pieds et le mûrissement de vos fruits : suivez le guide ! Vous avez décidé d’opter pour la culture de tomates sous serre ? Pour vous aider à choisir le modèle idéal, découvrez un large choix de serres à tomate sur shopix.fr, et lancez votre production sans plus attendre !

Culture de tomates sous serre : quelles étapes ?

La culture sous serre ne s’improvise pas : vous allez devoir respecter 3 étapes, à la fois simples et précises, au moment de lancer votre production de tomates. Dans un premier temps, pensez à bien préparer la terre sur laquelle vous souhaitez installer votre serre. Pour ce faire, nettoyez-la en ôtant cailloux et mauvaises herbes, puis retournez-la pour l’aérer. Dans un second temps, délimitez vos trous de plantation en respectant un espacement de 50 cm entre chaque trou. N’oubliez pas de les remplir d’eau avant de mettre vos pieds de tomate en terre. Dans un troisième temps, pensez à humidifier vos pieds de tomate avant de les planter. Vous devrez également préparer la terre avec laquelle vous reboucherez les trous de plantation : mélangez-la avec 1 litre de compost, et assurez-vous que vos plants soient suffisamment enterrés (de quelques centimètres) avant de reboucher.

Serre à tomates : ce que vous ne devez pas oublier

En pratique, une culture sous serre ne présente pas de difficulté particulière. En revanche, certains points doivent retenir votre attention :

  • Respectez le cycle naturel de vos plants de tomate : ne les plantez pas avant la fin du mois d’avril pour garantir un ensoleillement suffisant. Si les conditions climatiques s’y prêtent, vous pourrez les mettre en terre dès mi-avril ; dans ce cas, il vous faudra préparer vos semis au cours du mois de février.
  • Pensez à arroser régulièrement vos plants sous serre : privés d’humidité naturelle (pluie ou rosée), vos plants pourront souffrir d”une chaleur trop sèche.
  • N’oubliez pas d’aérer vos plants : en aménageant une ouverture permanente sur votre serre ou en aérant manuellement vos plants, vous éviterez l’apparition de nombreux champignons.
  • Respectez le principe de rotation des cultures : ne plantez pas, d’une saison sur l’autre, le même type de fruit ou de légume sur la même surface de terre. De cette façon, vous pourrez prévenir l’apparition et le développement de certaines maladies spécifiques.

Par ailleurs, vous devrez également vous montrer vigilant au moment de choisir votre serre à tomate. Si certains modèles intègrent des tuteurs, une bouche d’aération et/ou un système de chauffage, d’autres devront être complétés par vos soins. Ainsi, vous pourrez opter pour un système d’arrosage goutte-à-goutte pour garantir un taux d’humidité suffisant dans votre serre. Ce type de système vous permettra de régler vous-même le débit d’arrosage, et saura s’adapter à l’ensemble de vos cultures sous serre. Vous pourrez également optimiser votre production de tomates avec des engrais spécifiques, s’il vous semble que le sol de votre potager est trop appauvri ou si vous n’avez pas pu respecter le principe de rotation des cultures.