Piscine hors-sol : bien préparer son terrain avant l’installation

Publié le : 17 juin 20209 mins de lecture

Certes, la piscine hors-sol est plus facile à mettre en place que les modèles enterrés et semi-enterrés, mais toutefois, il est toujours indispensable de bien préparer le sol sur lequel elle sera installée. Il y va de la durée de vie de la structure et de votre confort de baignade. Mais, comment bien préparer le terrain pour une piscine hors-sol ?

Piscine hors-sol : de quoi s’agit-il exactement ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il s’avère nécessaire de savoir ce que c’est vraiment une piscine hors-sol. Pour faire simple, elle désigne tous les bassins de baignade qui ne sont pas enterrés, c’est-à-dire un modèle s’installe sur la surface du sol, et qui ne nécessite aucun creusement. Cependant, il faut savoir qu’il existe aussi des piscines semi-enterrées. La piscine hors sol présente de nombreux avantages. Tout d’abord, elle est idéale pour ceux qui souhaitent installer un espace de plongée en plein cœur du jardin sans se ruiner. Elle est largement moins onéreuse que sa consœur enterrée. Il n’y a pas de gros travaux à réaliser, car elle ne demande aucun terrassement. Ce n’est pas tout, l’installation peut se faire sans aucune déclaration fiscale. De plus, la piscine hors sol est très facile à installer, et la rapidité de montage est indéniable. Un gain de place est également au rendez-vous, puisqu’à la fin de la période estivale, vous pouvez facilement la plier.

Quel est l’emplacement idéal pour une piscine hors-sol ?

Comme les piscines enterrées, les bassins hors-sol sont une excellente alternative pour pouvoir se baigner en plein milieu de son jardin. Mais pour profiter de tous les avantages de votre espace de baignade, il est nécessaire de bien choisir l’emplacement de la structure. De prime abord, cherchez un endroit bien ensoleillé et moins exposé au vent. Le soleil vous permettra de mieux profiter de votre baignade, et l’absence de vents empêche les pollutions naturelles comme les feuilles mortes, de terminer leur course dans l’eau de piscine. Ensuite, cherchez un endroit à bonne distance du voisinage. C’est pour vous protéger des regards indiscrets. Assurez-vous que son emplacement se trouve proche d’un point d’eau. Cela vous facilitera la tâche au moment du remplissage de votre piscine tabulaire ou autoportante. Il faut également tenir compte de la surface du terrain, sur laquelle sera posé le bassin. Outre la surface occupée par la piscine hors sol, vous devez aussi prendre en compte les espaces pour circuler librement autour de votre espace de baignade, ou encore pour installer quelques mobiliers de jardin. Pour vous aider, l’emplacement idéal pour piscine hors-sol reste le gazon et la terre. Si possible, évitez l’installation sur le sable. Avec le poids de l’eau, le bassin pourrait s’enfoncer, ce qui crée par la suite un déséquilibre au niveau de la structure.

Comment préparer le terrain pour piscine hors-sol ?

Pour que la structure soit en parfait équilibre, vous devez l’installer sur une surface plane. Même si votre terrain est plat, il faut encore prendre soin de l’aplanir complètement avant toute pose de liner et de toile géotextile. Si vous avez un terrain en pente, vous devrez niveler le sol jusqu’à ce qu’il soit parfaitement plat et stable. Assurez-vous que l’emplacement permet de limiter les risques de remontées d’humidité, et d’empêcher la déformation du fond de votre espace de plongée. Pour préparer votre terrain avant installation d’une piscine en kit, commencez par le traçage des bords extérieurs du bassin. Ensuite, enlevez quelques centimètres de sol sur la surface que vous venez de tracer. Lors de l’opération, enlevez tous les objets qui risqueraient de déchirer le liner : cailloux, racines d’arbres, etc. Si le sol se montre trop incliné, procédez au décaissement afin d’obtenir une surface plane. Dans cette optique, utilisez une règle de maçon, afin de bien vérifier la verticalité de la terre. Si vous envisagez d’installer une piscine autoportante de taille moyenne sur un terrain sans irrégularités (roches, racines), posez une couche de sable de 5 à 10 cm d’épaisseur sur le sol. Pour compresser le sable, arrosez-le tout en utilisant un rouleau compacteur. Puis, mettez la toile géotextile et le liner au dessus de la couche de sable, pour empêcher la repousse des plantes. Si vous décidez par contre d’investir dans une grande piscine en kit avec jambes de force, il est judicieux de bétonner la surface, afin de créer un emplacement stable au fil du temps.

Préparation d’un terrain pour piscine hors-sol : quelles sont les réglementations à respecter ?

Avant d’installer un bassin de plongée en kit ou tubulaire au milieu de votre jardin, vous devez respecter un certain nombre de démarches administratives obligatoires. Pour devenir propriétaire d’une piscine hors-sol, il faut d’abord faire une déclaration de travaux auprès de la mairie. C’est notamment le cas lorsque la surface du bassin est supérieure à 10 m². La raison est simple : une telle structure modifie forcément l’aménagement extérieur de votre résidence. Ainsi, elle doit répondre aux exigences du plan local d’urbanisme en vigueur, mais aussi aux normes de sécurité propre à l’installation des piscines. Ensuite, lorsque votre espace de baignade possède une hauteur de plus d’un mètre, vous devez effectuer une déclaration de travaux, si vous décidez d’installer votre future piscine à moins de 3 m des limites de votre maison. Vous songez à une installation pérenne ? Vous devez également respecter cette formalité administrative lorsque votre bassin hors sol y restera au-delà de 3 mois. Il est à noter que la déclaration de travaux ne suffit pas quand vous souhaitez installer une piscine tubulaire ou en kit dépassant le 100 m². Sur ce point, il faudra encore obtenir un permis de construire.

 Piscine hors sol : quid des normes de sécurité ?

Comme toutes les piscines enterrées, les bassins hors sol peuvent être le théâtre d’accidents mortels comme la noyade. Pour éviter toutes mauvaises surprises, surtout pour les jeunes enfants, il est prudent de bien protéger votre espace de baignade. Certes, la loi de janvier 2003 sur les obligations de sécurité ne s’adresse pas directement aux bassins en kit ou tubulaires, mais les fabricants et les utilisateurs sont soumis à une obligation générale de sécurité. Parmi les piscine dispositifs sécurité figurent les échelles pour piscine hors-sol. À première vue, l’échelle est un outil minimal pour un bassin de baignade, mais cependant, elle est plus dangereuse qu’elle en a l’air. Pour éviter le pire, choisissez une échelle solide. Assurez-vous qu’elle peut résister aux poids de 2 personnes en même temps. De nos jours, il y a des échelles avec marches relevables ou avec porte. Viennent ensuite les filets de protection pour piscine hors sol.  Cet équipement est nécessaire pour ceux qui souhaitent sécuriser davantage leurs piscines en kit. Ce dispositif de sécurité est certifié pour résister à des vents très violents de plus de 100 km/h. Si votre bassin ne comporte aucune plage et qu’il est de type autoportant, il est judicieux de l’équiper d’une couverture de protection. Certes, cet outil ne présente pas un dispositif de sécurité optimal, mais il permet pourtant de bien fermer l’accès à votre espace de baignade. Enfin, rien ne vous empêche de clôturer votre piscine hors-sol, surtout quand il s’agit d’un kit en bois. Formant une barrière de protection efficace, la clôture empêche vos enfants de s’aventurer près de l’eau de la piscine.

Plan du site